Archives de catégorie : Actualités

Avant une sortie d’entraînement rive droite

Chaque samedi les adhérents du club se retrouvent à 13h30 pour une sortie soit rive droite soit dans le Médoc.DSC_0098_DxO

Ceux qui le peuvent (retraités, ou qui bénéficient d’une RTT) se donnent aussi rendez-vous le mardi, toujours à 13h30 aux Colonnes à Blanquefort.

Les circuits varient de 70 à 100km et parfois même plus quand il faut préparer des longues randonnées sur un ou plusieurs jours et qui demandent un haut niveau d’entraînement  ( Ariégeoise,Ardéchoise, Bordeaux-Sète, Bordeaux-Mont Ventoux…)

N’hésitez pas à venir nous rejoindre : une permanence est ouverte le mercredi de 18h à 19h dans les locaux de l’ESB omnisports au n°10 de la rue Jean Moulin à Blanquefort.

CYCLO-VENDANGES 2015

 

IMG_3268_DxO

C’est sous un soleil radieux que s’est déroulée cette nouvelle édition de la Cyclo-Vendanges, épreuve bien rôdée depuis plus de 20 ans et qui voit chaque année plusieurs centaines de participants sillonner les routes du Médoc qu’ils soient cyclosportifs, cyclotouristes ou tout simplement venus en famille, sans oublier ceux qui s’adonnent à la marche à pied : nos sympathiques randonneurs de L’ESB.

La journée commence par les inscriptions :

puis les consignes sont données par Daniel IMG_3238_DxO

et c’est enfin le départ pour les circuits des 100 km et des 70 km.

Les familles ou tout simplement ceux qui veulent faire une sortie tranquille prennent ensuite le départ pour un parcours d’environ 25 km, le tout dans la bonne humeur.

Sur chaque circuit un ravitaillement est prévu mais certains ont pris les devants et emmènent de quoi se restaurer en route au cas où ils se perdraient, ce qui semble peu probable vu le fléchage mis en place sur chaque itinéraire et matérialisé au sol par une couleur différente selon le circuit que l’on veut emprunter.

Entre temps les randonneurs pédestres se sont regroupés autour de Robert et sont prêts à faire un circuit de 10 km à travers les vignes des domaines environnant et le bois de Tanaïs.

Et voilà le retour tous circuits confondus : le but est proche et à voir les sourires des uns et des autres on peut dire que tout s’est bien passé. Chacun est allé au bout de lui-même et c’est une grande satisfaction à l’arrivée.

A l’arrivée chacun peut  refaire ses forces auprès d’une table bien garnie. Pendant ce temps là les derniers ont le temps d’arriver avant la remise des récompenses. Madame le maire Véronique Ferreira accompagnée de son adjointe aux sports a remis les coupes au premier de chaque catégorie ainsi qu’aux clubs venus en grand nombre, sans oublier le plus jeune ou le plus ancien.

Puis avant de se quitter et permettre à chacun d’échanger ses impressions et de « refaire la course » on se retrouve tous autour du verre de l’amitié partagé dans la bonne humeur.

Toute l’équipe de l’ESB Cyclo vous donne rendez-vous à l’année prochaine

IMG_3442_DxO

 

 

 

Week-end dans les Pyrénées

Recette d’un W.E. vélo réussi !

Quelques ingrédients indispensables :

Vous prenez 24 gaillards motivés, bons vivants et dotés d’un bon esprit.

Départ le dimanche, encore des sourires et du soleil!!!
Départ le dimanche, encore des sourires et du soleil!!!

Vous choisissez le W.E. où le soleil est présent à toutes les altitudes

Vous prenez un gîte d’étape à fort caractère rural, et qui offre un lieu de vie en plein air où le groupe se retrouve pour festoyer, et le soir douches et eau chaude à volonté et un cadre pour apprécier dans la bonne humeur quelques biscuits bien arrosés 2015-09-18 12.35.53_1

Vous avez un captain qui a trouvé les bonnes voies et les bonnes difficultés pour donner de la joie et de la difficulté à tout le groupe afin qu’il puisse encore s’étonner voire se surpasser sur un nouveau terrain de jeu autour de St-Lary-Soulan

Le mode opératoire et la dégustation :

Des mordus de la bosse, qui sont partis dès le vendredi pour assouvir leur soif de montagne, de dénivelé en cheminant vers ce beau col du Cap-de-Long (qui mérite un peu son nom par environ 23 bornes et une arrivée magnifique sur le lac situé plus haut que le Tourmalet à 2161m, 1340m d+)

Vers le lac de Cap de Long (25 bornes à grimper tout de même...)
Vers le lac de Cap de Long (25 bornes à grimper tout de même…)

et 4 morts de faim qui veulent découvrir le charme du cirque de Piau-Engaly (12 kms , 800m d+), station abandonnée à cette époque, lieu presque propice à un film d’épouvante !…

Le soir, les arrivées s’égrènent pour compléter le tableau, la préparation mentale à la menthe à l’eau se met en œuvre pour se donner les forces d’affronter ces cols magnifiques et cependant redoutés par plusieurs d’entre nous (quelques questions existentielles : vais-je le monter ?, et avec qui ?, ma forme et mon mental  me permettront d’être devant qui ?, vais-je pouvoir apprécier dame nature ?…)

Samedi, tout le groupe est là pour en découdre dans la Hourquette d’Ancizan (10,3 kms, 805m d+),

Hourquette d'Ancisan
Hourquette d’Ancisan

petite route dans les bois avec quelques coups de cul depuis Arreau. Là-haut, tous profitent de ce beau versant qui va jusqu’à Payolle et le bonus, ça descend presque tout le temps!.

Et hop pour finir, un p’tit col d’Aspin (5,5 kms, 400m d+) pour se donner un peu d’appétit. Une singularité, un grand échassier monté sur un rooller-skate qui se prépare au ski de fond, qui tente également de monter ce col. Jolie descente sinueuse vers Arreau.

Je n’oublie pas la cerise sur le gâteau de l’après-midi, la montée du Plat d’Adet (10,7 kms, 861m d+), courte mais raide ! (rien que le début, près de 10% sur 6 kms avec des pointes à 12,5%)

La Cerise sur la gateau! (samedi AM)
La Cerise sur la gateau! (samedi AM)

Pour la soirée, je ne peux rien vous dire, j’ai été censuré !, je me souviens seulement d’un super coup marketing, l’offre girafe dans un bar local !

Dimanche, toujours vaillants dans une nouvelle aventure, le col d’Azet (10,5 kms, 780m d+), nous le prenons du bon côté, avec une pente plus acceptable (sauf le casse patte du village d’Azet !!!),

col d'Azet (vue d'en haut!) - dimanche matin
col d’Azet (vue d’en haut!) – dimanche matin

joli point de vue, qu’apprécient également une famille de vautours guettant la moindre  défaillance de l’un d’entre nous, pas de chance pour eux, la solidarité du groupe marche à fond, personne n’est laissé seul.

Belle descente pour atteindre Génos et se payer le col de Peyresourde (10 kms, 655m d+),2015-09-20 11.44.05_1 sympa aussi à monter, car moins pentu cependant les organismes sont un peu fatigués. Quelques photos de nos exploits et ensuite, très jolie vallée du Louron avant de retrouver notre gite.

Pique-nique partie avant de retrouver notre plateau du Médoc avec le sentiment d’un week-end riche de bons moments, d’émotions, et d’efforts (plus de 6700 m d+ pour ceux qui ont fait la totale sur les 3 jours).

Nous nous sommes régalés au Pays des Nestes, à l’année prochaine !

Résultats cyclosportifs 2014-2015

L’ESB cyclo en tête du classement

Nos coursiers se sont bien défendus cette année encore. Christophe a obtenu une belle 1ère place pour le challenge en 3ème catégorie. Aurélien se retrouve en 24ème place.2015 - Challenge Ufolep

En GS on a Jean-Claude à la 22ème place.2015 - Challenge Ufolep

Et au classement final le club se situe à la 20ème place sur les 62 équipes de coursiers.2015 - Challenge Ufolep

Félicitations à tous pour leurs efforts et BRAVO pour les résultats.

IMG_4244 IMG_4736

 

Course de Saint-Martin-de-Coux du 23 août 2015

 Enfin la victoire tant convoitée!!!!
59117Ce dimanche 23 Août 2015 avait lieu une course à Saint-Martin-de-Coux à la limite de la Charente maritime.
C’est la fin des vacances estivales et les coureurs se font rares. Seulement 27 coureurs en 3ème catégorie.
Seul Christophe C. prend le départ pour le club en 3ème catégorie. Il est en vacances depuis plus d’une semaine et a optimisé son temps d’entraînement en roulant matin et après-midi…. Son seul but, monter en 2ème catégorie sur une victoire.
Pour mémoire Christophe plafonne à 29 points depuis le début de l’été (nombre de points qu’il a déjà cumulé la saison dernière) et il ne lui manque qu’un seul point pour venir me rejoindre en 2ème catégorie.
Cette course il la connaît et il sait qu’elle est à son avantage. Un circuit vallonné de 6.2 km avec beaucoup de faux-plats et une grande descente rapide avant un faux-plat ramenant sur la ligne d’arrivée.
Lors de son inscription, Christophe prend aussi un ticket de tombola proposé par le club organisateur. Il laisse les personnes choisir son ticket.
La course se passe avec quelques escarmouches vite réduites à néant. Une échappée sérieuse se dessine à 4 tours de la fin avec 6 coureurs mais hélas l’entente entre eux n’est pas au r.d.v. Ils prennent au maximum 200 mètres d’avance.
À un tour et demi de l’arrivée, 4 coureurs sont repris. Les 2 autres sont à moins de 100 mètres. Le peloton essaye de revenir à coup de grosses accélérations puis tout le monde rentre dans les rangs puis se relève. Dans le dernier tour, un puis 2 autres coureurs en profitent pour prendre une cinquantaine de mètres. Un coureur du peloton accélère pour revenir mais les 3 coureurs sont costauds. C’est alors que Christophe prend les choses en main et revient alors sur les 3 échappées au prix d’un lourd effort.
Arrive déjà la dernière descente rapide. Un coureur arrive encore à sortir malgré le rythme. Il a une vingtaine mètres d’avance. Christophe est dans les 5 premiers. En bas de la descente, il prend les roues des 3/4 coureurs devant lui. Ceux-ci rattrapent très vite les 2 derniers coureurs échappés qui sont au ralenti puis sur le coureur parti en dernier qui n’a plus de jus.
C’est à ce moment là que Christophe se dit que c’est aujourd’hui ou jamais. Il sent qu’il a les jambes pour rallier la ligne d’arrivée à environ 500 mètres. Il se décale et donne toutes les forces qu’il lui reste en se retournant un peu avant la ligne. En effet, il n’arrive pas à réaliser qu’il va enfin réaliser son rêve. Mais oui il est bien seul en tête en ayant fait un petit trou sur l’avant-garde du peloton. Il passera la ligne en tête. FOTA6F0
Félicitations à lui qui a commencé les compétitions sur le tard et qui a vite appris les ficelles du métier.
Il gagnera une coupe, un jambon et un beau bouquet de fleurs. C’est son jour de chance…En effet, le ticket de tombola qu’il a pris au départ et le ticket gagnant du plus gros lot. Il repartira donc  avec deux beaux jambons.
En voilà un qui n’est pas venu là pour rien!
La suite le we prochain avec le retour du duo de choc en 2ème catégorie cette fois ci.
Seb

Course de Lapouyade du 19 juillet 2015

Enfin récompensés  : un podium à la clef et la victoire encore loupée
Nous sommes 4 au départ de cette course très vallonée  sur un circuit de 6 km arrosé par le soleil et un vent généreux, pas favorable à la récupération.
Nous prenons d’abord le départ avec Patrice V. à 13h30.
La sélection se fait naturellement et au fur et à mesure des tours, les coureurs prennent la porte de sortie par l’arrière. À mi-course Patrice rend les armes et je ne tarderai pas à le dépasser avec ce qu’il reste du peloton des 2ème catégories. Après de nombreuses attaques 7 coureurs ont pris le large et c’est un peloton de 5/6 coureurs qui se retrouvent derrière. À chaque montée, le rythme cardiaque s’affole et le souffle se fait court au milieu d’une fournaise.
Au final 6 coureurs finiront devant pour la gagne et je ferai 9ème d’un peloton décimé. Au départ on était tout de même 39 coureurs. Seulement 12 finiront les 66 kms de torture avec un peu plus de 35 km/h de moy.
C’est au tour des 3ème catégories de s’élancer avec un peu d’appréhension ayant assisté à la débandade de la course précédente. Ils sont 2 à prendre le départ Christophe C. et Aurélien G.
Christophe part sur les chapeaux de roue, pas à son habitude. Il a peur de prendre le premier virage serré sur la droite quelques mètres après la ligne qui entame une longue descente sinueuse. Il fait donc le premier tour seul devant avant de se faire reprendre une centaine de mètres avant la ligne. C’était sans compter sur le rythme fou imposé par les plus légers qui, comme dans les autres catégories, font le ménage par l’arrière. À mi-course, Christophe doit lui aussi rendre les armes et les laisser partir devant. Il fera tout de même 3 tours tout seul ensuite, histoire de rouler un peu et d’attendre sagement l’arrivée de son coéquipier sur le bord de la route. Aurélien lui, a réussi à accrocher le bon wagon et ne se ménage pas pour relayer à l’avant du peloton pour rentrer sur les différentes escarmouches. Ils ne sont plus qu’une petite dizaine devant. Arrive le dernier tour. Un jeune coureur courant sous les couleurs de Cavignac et habitant le village s’échappe à mi parcours. Aurélien ne compte pas le laisser filer ainsi. À la faveur de la dernière montée, il rentre sur lui mais ne peut hélas continuer son effort. Ils ne sont plus que 2. Aurélien prend donc les choses en main et lance le sprint de loin sur une route large mais sinueuse dans sa partie finale. À une cinquantaine de mètres de la ligne il voit son rival pointer le bout de son boyau et comprend alors que la victoire lui échappe. Il finira donc 2ème à une encablure du jeune lapouyadais.
Pfff décidément la victoire ne veut pas de Blanquefort….un nouveau Poulidor est né.
En tout cas félicitations à lui vu la difficulté du circuit. Sur 43 coureurs au départ dans sa catégorie seulement une petite dizaine finiront.
Vivement la suite des festivités estivales pour montrer encore haut et fort notre joli nouveau maillot
Rdv dimanche prochain sur nos terres médocaines à St Sauveur-du- Médoc pour, je l’espère, encore un beau podium.
Seb

Semi-nocturne de Bassens du 17 juillet 2015

Un fiasco total !ç
J’arrive sur place alors que Christophe est lui déjà au travail avec ses concurrents de 3ème catégorie. Le principe des nocturnes est un circuit court en ville (1.4 km en l’occurrence, ce soir). 1 heure de course et un nombre de tours prédéfinis ensuite.
Au bout de quelques tours, Christophe sent que quelque chose ne va pas. Au tour d’après, il s’arrête car il glisse dans les virages. Il a crevé de la roue arrière et pas de roue de rechange et impossibilité de réparer. Il devra abandonner après seulement 17 km.
En revenant à la voiture pour m’habiller ,je m’aperçois que j’ai oublié mes chaussures fétiches à la maison. Entre coéquipiers modèles, mon matelot me prête donc les siennes. Un peu grande certes mais avec 2 paires de chaussettes çà passe….(46 pour mon petit 41).
Me voilà lancé à vive allure. Au bout d’1/4 h, les premières nous mettent déjà un tour et la pagaille commence. Les 2 pelotons se mélangent pendant 3/4 tours. Certains s’accrochant devant. je fais comme eux sauf que je m’y retrouve tout seul. Après maints avertissements et alors que j’en suis à 3/4 tours avec les 1 ères, on me disqualifie et je suis obligé de regagner mon peloton quelques centaines de mètres derrière. Un groupe de 7 se forme alors devant et malgré un bon rythme imprimé par les avant gardes du peloton nous ne rentrerons jamais dessus. Je finirai donc tranquillement dans le peloton avec au final 44 km en 1h07 soit presque 41 km/h de moy…..
Seb.

 

Course de Mézos du 14 juillet 2015

Comme chaque année, je me lance dans la course de notre fête nationale dans le village de mes beaux parents dans les Landes.
Peu de coureurs au départ en 2ème catégorie, les autres  ont préféré profiter du soleil et de la plage.
Au résultat course mélangée 1ère et 2. Pffffff çà donne un avant-gout de l’élite de l’Ufolep. Après seulement 20 kilomètres en leur compagnie le compteur affiche 42 km/h de moy. 2 coureurs profitent des attaques des 1ères pour s’échapper avec eux et assurer leur podium. 2 autres en feront de même vers la fin de course. Il reste une place à prendre pour le peloton. Personne n’est motivé dans le dernier tour. Je tente ma chance à la faveur d’un vent arrière et d’un long faux-plat montant. Je prend 50 puis 100 mètres. Je vire à gauche et là pas la peine d’insister face au vent. Il reste 1.5 km. En me retournant , je vois le peloton revenir à vive allure. L’avant garde me dépasse et je me dresse sur les pédales pour prendre les roues. Faux-plat descendant avant la petite montée de l’arrivée. Le sprint est lancé. Je finirai finalement 7 ème.
Seb.